Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Trains pour Tozeur

Affascinati dalle note cantate da Alice e Battiato, sicuramente a Tozeur ci sarà qualcosa che catturerà il nostro cuore. Un viaggio retrò, dove storia e natura stregano i viaggiatori, tra miraggi e datteri di una delle prime oasi del Sahara.

Ces dernières années, l’Eurovision a également fait un retour en force en Italie, mais beaucoup ignorent peut-être que l’Italie participe en réalité depuis la première édition, en 1955, et que le modèle initial de ce concours international de chansons a été précisément notre Festival de Sanremo.

Les Trains de Tozeur

Mais quel est le lien entre la Tunisie et l’Eurovision ? Mis à part une participation manquée en 1977 (participation annoncée, suivie d’un retrait dont la raison n’a jamais été fournie), beaucoup connaissent sûrement Les Trains de Tozeur, d’Alice et du Maestro Franco Battiato, qui ont débuté précisément à l’Eurovision en 1984.

Choisis comme participants par un système interne (encore aujourd’hui le plus courant), Alice et Battiato se sont classés cinquièmes avec cette chanson très élégante, qui conserve une saveur nostalgique et exotique dès le titre, qui fait référence à la ville tunisienne de Tozeur, capitale de l’un de ses 24 gouvernorats : celui qui porte son nom. Près de la frontière avec l’Algérie, Tozeur se situe près du Chott el-Jerid, un lac salé, et est l’une des premières oasis du désert du Sahara, à 450 km de Tunis et dotée d’un aéroport international, grâce auquel on peut la rejoindre rapidement. Le Chott el-Jerid, qui avec ses plus de 5000 km² de superficie est le plus grand lac salé de la région, est en réalité plus un agglomérat de sel cristallisé sur du sable et de l’argile, puisque les températures estivales dépassent souvent les 50°C et que les précipitations dépassent rarement les 100 mm par an. Le vent change continuellement la couleur et la physionomie de cette étendue impossible à ignorer, classée comme zone humide d’importance internationale dans la Convention de Ramsar, un traité pour la conservation et la gestion des écosystèmes naturels.

On retrouve cette merveille naturelle également dans la mythologie classique : pour Hérodote, c’était le mythique Lac Tritonide, où les Argonautes se sont échoués après une tempête, et où le Dieu Triton lui-même est intervenu pour les tirer d’affaire.

Pourquoi Battiato chante-t-il ses trains ?

Dans le clip de Battiato, tourné en Brianza, en Italie, on voit un train d’époque appartenant aux Ferrovie Nord Milano, encore occasionnellement en service lors de certains événements. Beaucoup se sont demandé pourquoi Battiato a cité Tozeur et même sur son site, on trouve des références sur la façon dont il est possible de voir un mirage sur le lac salé près de Tozeur, appelé effet Fata Morgana (également présent en nature en Italie, par exemple sur le détroit de Messine), qui fait paraître extrêmement proches des objets en réalité beaucoup plus éloignés. Sur ce type particulier d’effet optique, Werner Herzog a réalisé un film visionnaire du même nom en 1968, en tournant également dans le Sahara.

Revenons à la chanson : malheureusement, il n’est plus possible de demander directement au Maestro Battiato combien l’idée de la réouverture de la ligne pour le Lézard Rouge (littéralement lézard rouge), survenue justement en 1984, a influencé son inspiration, mais compte tenu de l’importance de ce train d’époque dans l’histoire de la Tunisie, il vaut certainement la peine d’en parler.

Le Lézard Rouge, l’Orient Express tunisien

Construit en 1910 pour une société française à Louvain, en Belgique, il est né comme train pour le transport du Bey de Tunis, avec toute sa cour. Initialement composé d’une locomotive, de la voiture dédiée au Bey, d’une pour la cour, d’un wagon-restaurant et de deux autres voitures pour les bagages, le Lézard Rouge est une voiture d’une élégance et d’un luxe qui rappellent d’autres trains historiques, comme l’Orient Express. En 1922, il a été envoyé en chantier pour être adapté à l’écartement métrique (lignes ferroviaires avec des coûts de gestion et de maintenance inférieurs par rapport à des formats plus larges), mais après avoir servi les deux derniers Bey et le dernier roi de Tunisie (déposé en 1957), il a été abandonné dans un garage jusqu’en 1974, quand il a été baptisé du nom actuel et destiné au transport touristique entre Tunis et Tozeur, avec un arrêt à El Jem, l’ancienne et très romaine Thysdrus, qui conserve de cette époque encore les vestiges d’un splendide amphithéâtre, initialement de 35 000 places assises, orné de pavements en mosaïque et déclaré patrimoine de l’humanité par l’UNESCO en 1979.

En 1984, après une restauration, il est remis sur les rails et l’on s’attendait probablement à ce qu’il reprenne la ligne Tunis-Tozeur, mais il a été relégué à la courte, mais non moins intrigante, ligne touristique Métlaoui-Redeyef, beaucoup moins exigeante : rappelons que Tunis-Tozeur sont distants de 450 km, tandis que le parcours actuel ne dépasse pas les 50 km.

Le parcours actuel est effectué une seule fois par jour et en été. C’est une attraction touristique de type historique et naturaliste, car, en plus de voyager dans le train du Bey, vous visiterez les Gorges du Selja (devenues réserve naturelle en 2009 et protégées par la Convention de Ramsar) où vous pouvez admirer le wadi Selja, lit d’une rivière au régime hydrologique irrégulier, mais au cours des environ deux heures de voyage, vous pouvez également admirer des cascades, des canyons et une mine de phosphates, en plus de descendre lors des petites pauses effectuées pour les touristes, qui aiment descendre pour prendre rapidement quelques photos souvenirs. Nous vous conseillons de ne pas vous éloigner trop, pendant ces brèves pauses, car il semble que le train reprenne le trajet sans préavis. La ligne est restée inactive quelques années en raison de la faible affluence touristique, reprenant ses activités en 2011 et aujourd’hui, il est possible de réserver en été en les contactant directement, également pour vérifier les horaires, les jours et les tarifs.

Composé aujourd’hui d’une locomotive ; d’une voiture-bar ; d’une voiture-salon et de quatre autres voitures pour les passagers (dont deux de première classe) pour une capacité totale de 116 places, le Lézard Rouge offre aux groupes touristiques qui réservent à l’avance, également la possibilité de participer à une fausse attaque du train, mise en scène dans le style de Lawrence d’Arabie, ou de demander des wagons supplémentaires.

Condividi:

Prenota il tuo traghetto per Tunisi:

Servizio traghetti a cura di Traghettilines

Altri contenuti interessanti:

Isola-Djerba-Tunisia

Djerba

Djerba, la plus grande île d’Afrique du Nord. Son histoire millénaire, ses plages, sa riche culture et sa délicieuse cuisine. Un paradis méditerranéen

Drapeau de la Tunisie

Le drapeau de la Tunisie, introduit en 1827, comporte un champ rouge avec un cercle blanc contenant un croissant et une étoile. Il symbolise le sang des martyrs, la paix et la pureté, ainsi que l’importance de l’Islam. C’est un puissant symbole d’identité et de fierté nationale.